Quelques précautions à prendre après l'intervention? Que peut-on faire et ne pas faire?

La reprise des activités : La marche, la montée et la descente des escaliers, sont reprises dès la phase post-opératoire immédiate, et ultérieurement, sauf cas d'espèces, sans aucune limitation.

La conduite peut raisonnablement être reprise après une réadaptation progressive, dès que les réflexes et la force musculaire sont revenus. Le délai est une affaire de perception individuelle, en moyenne au alentour de 1 mois 1/2.

Certains sports sont autorisés : Essentiellement les sports non violents tels la marche à pied, la bicyclette, la gymnastique en évitant les mouvements pouvant être responsables de luxation. D'autres sports sont proscrits : Tels la course à pied, le parachutisme;, le rugby, le yoga et d'une manière générale les sports entrainant un traumatisme répété ou des contraintes excessives sur la prothèse, les sports violents, ou les sports réclamant des mouvement de grande amplitude au niveau des hanches.

Les précautions

Certaines visent à éviter la survenue d'une luxation. Elles sont utiles en permanence et impératives au cours des 3 premiers mois post-opératoires.

-Eviter dans la vie courante de croiser les jambes, de s'accroupir.Ne pas faire de flexion forcée surtout combinée à des mouvements de rotation de hanche. Utiliser une douche plutôt qu'une baignoire, utiliser un réhausseur de cuvette dans les toilettes, ne pas s'assoir dans un fauteuil trop bas, apprendre à enfiler ses bas, ses chaussettes , à mettre ses chaussures, à se baisser, de manière sécurisée avec le kinésithérapeute.

Prévenir les infections.

Toute infection présente le risque, en se propageant par voie sanguine, de se"greffer" sur la hanche opérée.Il faut donc dépister et traiter les infections même banales. Eviter les injections intra-musculaires du côté opéré.

Ménager les contraintes sur la prothèse

Pour limiter le risque d'usure et de descellement: par exemple, éviter de prendre du poids, de porter régulièrement des charges lourdes, éviter les activitées à risque pouvant entrainer un traumatisme de la hanche