COMPLICATIONS TARDIVES DES PROTHESES DE HANCHE
Les complications tardives sont essentiellement mécaniques et représentent la cause principale des changements de prothèse

L'usure

. Elle est due au frottement de la tête de la prothèse fémorale habituellement métallique à l'intérieur de la prothèse cotyloidienne en polyéthylène (variété de matière plastique). Ce couple de frottement Métal/polyéthylène est le plus utilisé dans le monde et il a fait ses preuves, puisqu'il détient avec les prothèses type Charnley, le record de longévité.L'usure entraine la libération de particules de polyéthylène. Ces particules sont responsables de réactions infammatoires locales, pouvant générer des lésions osseuses lytiques, le descellement de l'implant.

Le descellement

Celui ci provoque des micro-mouvements des pièces prothétiques qui ne sont plus fixées à l'os. Peu à peu cette micro-mobilité va entrainer l'apparition de douleurs et de boiterie, et radiologiquement les pièces prennent du jeu, et on voit apparaitre un liseré qui témoigne du descellement.Celui-ci touche les deux pièces prothètiques ou une seule.

.A l'origine de ces descellements, plusieurs facteurs peuvent être incriminés: L'usure d'abord, qui entraines des débris responsables de réactions inflammatoires qui s'attaquent à l'os, provoquant parfois d'importantes destructions . Mais aussi les contraintes répétées, le vieillissement du ciment qui perd ses propriétés mécaniques, la différence d'élasticité entre l'os et les modules prothétiques.

Bien qu'au début assymptomatiques, les descellements justifient la surveillance régulière des prothèses. Lorsque les signes cliniques commencent à apparaitre et que les signes radiologiques sont évolutifs, on est amené à proposer un changement de la prothèse.

D'autres complications peuvent se voir :

La fracture du fémur prothésé, en général sous la queue de la prothèse fémorale : Elle est du volontiers à un traumatisme banal (chute). La fragilité est liée a la différence d'élasticité entre le fémur prothésé et le fémur sous-jacent. Elle impose le plus souvent une fixation chirurgicale.

La luxation itérative : elle est du lorsqu'elle survient tardivement à l'usure du cotyle, et necessite une réduction en urgence et bien souvent ultérieurement une reprise chirurgicale.

L'infection chronique : elle est responsable de descellement septique et necessite une reprise chirurgicale. Sa cause en est soit un sepsis précoce qui a mal évolué soitune greffe bactérienne d'une infection intercurrente. Elle justifie les précautions et la prévention de l'infection.